De Gilles

1984 DE GEORGE ORWELL

1984

 

Un roman-référence à vous conseiller de lire en cette période : celui de George Orwell, 1984, paru en anglais le 8 juin 1949. Il décrit une Grande-Bretagne trente ans après une guerre nucléaire entre l'Est et l'Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950 et où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme. La liberté d'expression n'existe plus. Toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d'immenses affiches sont placardées dans les rues, indiquant à tous que "Big Brother vous regarde". Ce roman emblématique du régime totalitaire est à la 13ème place dans la liste des cent meilleurs romans de langue anglaise du XXème siècle établie par la Modern Library en 1998. C'est dire que c'est un roman de science-fiction, pourrait-on le désigner ainsi, qu'il faut avoir lu, pour le connaître comme référence dans une conversation ou un écrit. C'est maintenant à vous de vous en emparer sur les rayons de la bibliothèque !

 

SOIF D'AMELIE NOTHOMB

soif

 

Vous pourriez vous pencher sur le roman "Soif" d'Amélie Nothomb qui sait à plaisir manier la langue française. Ce livre paru le 21 août 2019 est son vingt-huitième et elle disait à propos de celui-ci qu'elle s'était jusque-là entraîné avec tous les autres avant de produire cette oeuvre. La romancière se glisse dans la tête de Jésus-Christ depuis son procès jusqu'à la résurrection, et raconte à la première personne les réflexions du Christ sur son Père, le corps, l'amour, la jouissance, l'ingratitude humaine, la souffrance, l'espérance, la foi ou encore la mort. Le temps de la Passion ravive la mémoire d'événements, d'expériences, de rencontres présentes dans le Nouveau Testament sous l'oeil de Jésus, qui raconte "son" Judas, ou encore le "best of" de ses miracles. Ce roman, paru à 180 000 exemplaires a été bien accueilli par la critique, puisqu'il figurait au prix Goncourt, mais n'a pas été retenu. Dès 2019, ce roman était en tête des ventes. Maintenant, c'est à vous de le lire et de passer un bon moment de lecture !

 

LES CARACTERES DE JEAN DE LA BRUYERE

Un sac de billes

 Vous trouverez à la bibliothèque, de quoi travailler l'esprit avec "Les Caractères" de Jean de La Bruyère, une oeuvre publiée pour la première fois en 1688 à Paris. Ce recueil lui a demandé dix-sept ans avant de le publier. Cet opus contient 420 remarques, sous forme de maximes, de réflexions et de portraits, présenté comme une simple continuation des "Caractères" du philosophe grec Théophraste. C'est l'oeuvre de toute une vie, en même temps que la seule oeuvre que La Bruyère ait publiée. L'auteur affiche sa préférence pour les Anciens dans son livre, s'affirmant dans la fidélité à la tradition des philosophes moraux. Mais en même temps, il revendique son originalité en parlant de "nouveaux Caractères". Ce recueil de caractères connaît un vif succès, dû à sa qualité, notamment à l'originalité de sa structure, à son style brillant, mais aussi à la peinture des moeurs, Jean de La Bruyère disant qu'il faisait des remarques sur la société qui l'entourait, c'est-à-dire la cour où il était au service du Duc de Condé, comme précepteur de son fils. Donc, un ouvrage qui fera passer à votre esprit un peu de bon temps, si vous venez l'emprunter à bibliothèque.

 

 

UN SAC DE BILLES DE JOSEPH JOFFO

Un sac de billes

 

Vous aimerez peut-être, le récit autobiographique de Joseph Joffo, écrit avec l'aide de Patrick Cauvin, "Un sac de billes", et paru en 1973. Traduit en 18 langues, ce livre a connu un vif succès en librairie : 20 millions de livres vendus dans 22 pays. L'histoire se déroule entre 1941 et 1944 pendant la Seconde Guerre mondiale, où deux jeunes frères juifs doivent fuir à travers la France occupée par l'armée allemande. Les concordances historiques, c'est le port de l'étoile jaune, l'occupation de la zone libre, la libération. Le récit a été adapté au cinéma et en bande-dessinée.

 

 

 

 

 

LA CONDITION HUMAINE D'ANDRE MALRAUX

La condition humaine

 

Vous pourriez vous pencher sur le roman d'André Malraux, "La condition humaine", paru en 1933. A la fin de cette même année, il reçoit le Prix Goncourt, et en 1950, ce roman a été inclus dans la liste du Grand prix des Meilleurs romans du demi-siècle. Il est le 3ème volet de la trilogie asiatique d'André Malraux précédé par "Les Conquérants" et "La Voie Royale", publiés respectivement en 1928 et 1930. Ce roman prend place dans le contexte historique de la Chine de 1927. "La condition humaine" raconte le parcours d'un groupe de révolutionnaires communistes préparant le soulèvement de la ville de Shanghai. Ce roman est intéressant car il parle de l'absurde tout en voulant triompher de son destin, grâce à l'engagement dans l'Histoire. Malraux analyse aussi l'adultère pour être plus précis, ou à la fin du roman, les conditions de détention. C'est donc un roman important du XXème siècle.

 

 

 

LA CONTREBASSE DE PATRICK SUSKIND

La contrebasse

 

C'est vers un roman de Patrick Süskind, "La Contrebasse" que vous pourriez vous tourner. L'auteur est né en 1949 à Ambach en Bavière, vit à Munich et à Paris, et est l'auteur du célèbre roman, "Le Parfum" et du récit "Le Pigeon". "La contrebasse" est parue en 1984, et c'est l'histoire d'un musicien, contrebassiste donc, et des relations qu'il entretient avec son instrument de musique, la contrebasse ; en fait, c'est l'histoire de toute passion, car tout y passe : l'amour, la passion, le désespoir, la haîne, l'amertume. Ainsi, ce roman bien écrit par ailleurs est très intéressant. En plus, ce texte bien court devrait plaire et sauver de l'ennui. Bonne lecture, donc !

 

 

 

 

  

THERESE DESQUEYROUX DE FRANCOIS MAURIAC

Therese Desqueyroux

 

Cette fois-ci, c'est vers un roman de François Mauriac, "Thérèse Desqueyroux" , paru en 1927, que vous pourriez vous tourner. C'est l'histoire d'un empoisonnement de son mari par Thérèse. Cette dernière est disculpée par la justice, et ceux qui viennent la chercher à sa sortie de prison, son avocat par exemple, savent qu'elle est coupable,et, elle-même le sait. Elle doit revoir son mari, mais que va-t-elle lui dire? Elle veut non pas se faire pardonner par son mari, mais la remise-à-plat qu'elle imagine permettrait, pour lui, de l'approcher et de la comprendre. Mais désillusion il y a, car Thérèse se trouve subitement confrontée à la réalité, elle est recluse, consignée, bel et bien séquestrée, l'individu est broyé au nom de la famille. Dans le dernier chapitre, Thérèse est rendue à la liberté par son mari qui l'accompagne à Paris, et même là, le couple ne se ressoudera pas. Thérèse aurait aimée être pardonnée, et cela ne se fera pas. L'écrivain François Mauriac s'est inspiré d'une histoire vraie. Il utilisera le personnage de Thérèse Desqueyroux dans d'autres romans. Le roman a été adapté plusieurs fois en films et en téléflims.

 

  

EMBROUILLE EN CORSE DE PETER MAYLE

Embrouille en Corse

 

Le roman que je vous propose et que vous pourrez trouver sur nos étagères, vous permettra de ne pas vous ennuyer cet été ; il est d'ailleurs apprécié de nos lecteurs. Il s'intitule "Embrouille en Corse" de Peter Mayle. En attendant la visite de ses amis, un milliardaire profite de sa terrasse ensoleillée quand un yacht gigantesque apparaît derrière un cap de l'archipel du Frioul. Habitué à la visite des touristes, il n'est pas disposé alors à cette curiosité des passagers de yacht qui viennent même l'observer en hélicoptère. Grâce à ses relations dans la police marseillaise, Reboul, le milliardaire, découvre l'identité du propriétaire du yacht, un redoutable magnat des affaires russe. Bientôt, il reçoit même la lettre d'un agent immobilier qui lui propose de vendre sa propriété à ce magnat qui ne reculerait devant rien pour obtenir ce qu'il veut....Vous aimerez donc lire ce roman, presque un roman policier. C'est toujours un plaisir de lire Peter Mayle, doté d'une écriture fluide, sans temps morts, les personnages sont sympathiques et les chapitres s'enchaînent sans problème : vous devriez apprécier ce roman !

 

  

LE BACHELIER DE JULES VALLES

Le bachelier

 

Cette fois-ci, je vous convie à vous pencher sur "Le Bachelier", un roman de Jules Vallès publié en 1881. Son personnage principal est Jacques Vingtras. "Le Bachelier" est le deuxième volet de la trilogie écrite par Jules Vallès, après "L'enfant" et avant "L'insurgé". Dans "Le Bachelier", Vallès continue de raconter sa vie à travers celle du héros et narrateur Jacques Vingtras. Plus encore que dans "L'enfant", l'auteur nous parle moins du récit de sa vie, que de l'esprit dans lequel il a vécu, un esprit enthousiaste et naïf, qu'il donne à voir au lecteur. Le narrateur raconte d'abord son engagement politique, son combat contre la misère, son engagement de journaliste. Ses parents se séparent, le héros connaît une déception amoureuse, raconte ses amitiés, dont une qui s'avère être assez complexe, où son ami le prend pour un anticlérical. Le livre s'achève sur la mort du père de Vingtras, et la rencontre avec sa mère. Le but de ce roman est de faire ressentir autant que raconter, car la narration a un but descriptif : la description de l'effervescence des jeunes gens. A découvrir, donc !

 

  

NOVECENTO : PIANISTE D'ALESSANDRO BARICCO

Novecento : pianiste

 

Vous apprécierez sans doute la lecture de "Novecento : Pianiste", un monologue théâtral paru en 1994, d'Alessandro Baricco. Ce dernier l'a écrit afin qu'il soit interprété et mis en scène par ses amis, qui l'ont présenté la même année au Festival d'Asti. D'après l'auteur, le texte se situe à mi-chemin entre une pièce de théâtre et un conte lu à voix haute.L'histoire est celle de Novecento, abandonné à sa naissance sur le paquebot où il est né, et est ensuite adopté par l'équipage, grandissant parmi eux, il ne descend jamais à terre. Doué pour la musique, il apprend à jouer du piano et devient un virtuose. Sa réputation le rendant célèbre, il est provoqué en duel musical par un autre pianiste. L'histoire est racontée par le trompettiste de l'orchestre, ami de Novecento et témoin privilégié de sa vie. Le livre est un petit volume, il ne devrait donc pas poser de problème majeur pour sa lecture. Le livre a été porté au cinéma, au théâtre en France.

 

 

     

L'ODYSSEE D'HOMERE

Odyssée

 

Vous apprécierez sans doute la lecture de " l'Odyssée" d'Homère, une épopée grecque antique donc attribuée à l'aède ou poète Homère, qui l'aurait composée après "l'Iliade", vers la fin du VIIIème siècle avant J.-C. Elle est considérée comme l'un des plus grands chefs-d'oeuvre de la littérature, et, avec" l'Iliade", comme l'un des deux "poèmes fondateurs" de la civilisation européenne. C'est vraiment un poème épique racontant le voyage d'Ulysse, et celui des personnages qu'il a rencontrés. On dit aussi qu'on ne sait pas si c'est Homère qui a écrit le livre, ni si lui-même était aveugle. Le texte, écrit en grec ancien, est aussi intéressant à traduire, et a fait l'objet d'études artistiques et littéraires, de littérature de fiction ancienne, de fiction contemporaine, de poésie, de pastiche, a été mis en scène au théâtre, en musique, en danse, en peinture, en bande dessinée, au cinéma, à la télévision,et enfin en jeux vidéo.

 

 

     

TERRE DES HOMMES D'ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

Terre des hommes

 

Pour continuer à passer agréablement cette période de déconfinement, "Terre des hommes", un recueil d'essais autobiographiques d'Antoine de Saint-Exupéry, pourrait sans doute vous convenir. Il est paru le 6 février 1939 chez Gallimard. Dans cet opus, l'auteur évoque une série d'événement de sa vie, surtout son travail pour l'Aéropostale. Il y évoque surtout son accident avec son navigateur, André Prévot, dans le Sahara lybien en 1935 : les deux hommes ayant failli mourir de soif, sont sauvés in extremis par un bédouin qui les a aperçus de loin. L'auteur fait alors à ce sujet éclater tout son humanisme. Avant de commencer son récit, l'auteur salue Henri Guillaumet, son collègue de l'Aéropostale. Cette histoire plaira aux lecteurs de Cugnaux ou Toulouse, car l'Aéropostale est un mythe industriel toulousain, et par la même occasion, ils apprécieront le style de l'auteur plein d'humanité et qui parle au plus profond du coeur !

 

 

     

LES CHOSES DE GEORGES PEREC

Les choses

 

Pour cette période de déconfinement, et pour passer des moments agréables de lecture, vous aimerez sans doute, le roman de Georges Perec, "les choses" paru en 1965. C'est le livre de cet auteur qui a eu le plus de succès. George Perec s'est rendu compte que la façon dont il faisait vivre ses deux personnages, était similaire à la sienne et à ses amis. Pour parler exactement, ce ne sont pas tant l'histoire des personnages qui est importante dans ce roman, mais ce sont les choses décrites durant plusieurs pages avec beaucoup de détails et de façon méticuleuse. L'emploi du conditionnel plonge le lecteur dans les rêves des personnages ; finalement, ce sont eux les choses ; ils ne s'attachent qu'à la recherche du bonheur matériel en oubliant la signification de la réelle satisfaction, et ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes. C'est donc un peu une critique de la société de consommation, non pas pour la rejeter, mais je dirais, pour montrer qu'elle est un choix.

 

 

     

PARCE QUE JE T'AIME DE GUILLAUME MUSSO

Parce que je t'aime

 

Un livre que vous apprécierez sans doute en cette période de déconfinement, et qui est sur les rayons de la bibliothèque, c'est "Parce que je t'aime" de Guillaume Musso, paru en 2007, et qui a été très bien reçu par la critique. La Voix du nord, Le Figaro Magazine, Le Parisien, l'ont énormément conseillé, disant surtout que c'était sans doute le roman le plus surprenant, le plus intime, le plus humain de l'auteur. En effet, si l'on résume bien l'histoire, il s'agit d'une petite fille de cinq ans, Layla, qui disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Brisés, ses parents finissent par se séparer...Cinq ans plus tard, Layla est retrouvée à l'endroit exact où on avait perdu sa trace. Elle est vivante, mais reste plongée dans un étrange mutisme. A la joie des retrouvailles, succèdent les interrogations. Où était Layla pendant toutes ces années ? Avec qui ? Et surtout : pourquoi est-elle revenue ? Un livre donc, à l'histoire surprenante, qu'il vous faudra lire !

 

 

     

LE VOLEUR D'OMBRES DE MARC LEVY

Le voleur d'ombres

 

En cette période de déconfinement, vous pourriez apprécier aussi "Le voleur d'ombres" de Marc Lévy, son onzième roman sorti en librairie le 17 juin 2010. Le narrateur, un enfant (est-ce Marc Lévy lui-même ?) a peur de la nuit,et affronte des malheurs impitoyables à l'école comme dans sa vie personnelle. Un jour, il apprend, à travers une ombre dotée de parole, qu'il possède le pouvoir de voler les ombres et de parler avec elles, chacune lui confiant un secret. Ce pouvoir est terrible, mais il sait qu'il peut s'en servir pour faire du bien dans son entourage. Plus tard, il sera étudiant en médecine, disposant toujours de ce fameux pouvoir, qui peut rendre les autres heureux. Marc Lévy, à chaque oeuvre publiée, nous amène, par son invention, dans une histoire particulière, et vend beaucoup de romans dans le monde. C'est donc toujours très agréable de le lire !

 

 

     

JE TE PROMETS LA LIBERTE DE LAURENT GOUNELLE

Je te promets la liberte

 

Le roman que je vous propose de venir trouver à la bibliothèque, en cette période de déconfinement, devrait très bien vous convenir. Son auteur, Laurent Gounelle, est un romancier français les plus traduits dans le monde, et ses livres expriment sa passion pour la philosophie, la psychologie et le développement personnel. Dans ce roman, "Je te promets la liberté", Laurent Gounelle nous entraîne au coeur d'une histoire exaltante dans laquelle on peut se perdre... et se retrouver. Imaginez que cela n'aille pas très fort au travail, ni dans votre couple. Dans les deux cas, on vous reproche votre personnalité, mais qu'y pouvez-vous? Reste la possibilité de l'intervention d'un gourou. C'est ce qui arrive à Sybille Shirdoon, notre héroïne dans cette histoire... Cela en fait donc un roman des plus intéressants sur la plan des sciences humaines, et que l'on peut recommander de lire !

 

 

     

LA MISE A MORT DE LOUIS ARAGON

La mise a mort

 

Pour cette période de déconfinement, vous pourriez lire le roman de Louis Aragon, "La mise à mort", publié en 1965. C'est un roman expérimental qui appartient aux dernières oeuvres de l'auteur et à un changement dans sa poétique que l'on retrouve aussi dans "Blanche ou l'oubli". Le roman est divisé en 11 parties. L'intrigue générale tourne autour du personnage d'Alfred, amoureux de Fougère, une célèbre cantatrice, et jaloux d'Anthoine, qui est en quelque sorte son double : lorsque Fougère chante, Alfred devient Anthoine. Le roman raconte la mise à mort d'Anthoine par Alfred. La mise à mort apparaît, chez Aragon, comme une réflexion autobiographique sur l'oeuvre de l'auteur. Bonne lecture donc !

 

 

 

    

THERESE RAQUIN D'EMILE ZOLA

Therese Raquin

 

Un autre livre classique auquel vous pourriez vous intéresser, en cette période de déconfinement, c'est "Thérèse Raquin" d'Emile Zola, troisième roman de cet écrivain français, publié en 1867. Cet opus, qui présente déjà les caractéristiques du naturalisme développé plus tard dans le cycle des Rougon-Macquart, fera connaître l'écrivain au public parisien, et l'auteur en tirera lui-même une pièce de théâtre. Emile Zola est éreinté par la critique, notamment par Louis Ulbach (Ferragus) qui publie dans Le Figaro un violent article intitulé "La littérature putride". D'autres critiques accusent l'écrivain de pornographie, ce dont il se justifie dans la préface de la seconde édition. Le texte a été adapté de nombreuses fois au cinéma. Un livre donc à découvrir, et qui devrait malgré le temps passé être facile à lire !

 

 

 

    

DOUBLE PIEGE D'HARLAN COBEN

Double piege

 

Après vous avoir proposé "Intimidation", voici "Double piège" du même Harlan Coben, un roman policier dont la lecture devrait vous plaire, en période de déconfinement. Maya Stern est une ancienne militaire victime de stress post traumatique, qui vient de perdre son mari lors d'un braquage à Central Park et élève seule sa fille Lily. Son amie Eileen lui offre une caméra pour surveiller la nounou. Mais qu'elle n'est pas sa surprise quand elle voit son mari apparaître à l'écran et jouer avec sa fille. A partir de ce point de départ, Harlan Coben réussit à faire prendre à l'histoire des tours inattendus jusqu'au coup de théâtre final. L'intrigue est très bien construite et l'on retrouve ici toute l'efficacité d'Harlan Coben. Bonne lecture, donc !

 

 

 

    

LE JOURNAL D'ANNE FRANK

Journal

 

En cette période de déconfinement , vous aimerez peut-être "Le journal" d'Anne Frank, livre composé du journal intime tenu par Anne Frank , jeune fille juive allemande exilée aux Pays-Bas, lorsqu'elle se cache à Amsterdam, pendant deux ans, avec sa famille et quatre amis, au cours de l'occupation des Pays-Bas par l'Allemagne nazie. Le journal s'arrête au 1er août 1944, quelques jours avant son arrestation. Anne Frank meurt du typhus, dans le camp de concentration de Bergen-Belsen, et son père, Otto Frank sera le seul survivant de la famille. Le journal d'Anne Frank a été traduit en plus de 70 langues, 30 millions d'exemplaires ont été vendus, et il a donné lieu à des pièces de théâtre ainsi qu'à des films, et il est inscrit au registre international de "Mémoire du monde" en 2009. Dans le monde entier, des rues et des écoles ainsi que des parcs ont été baptisés Anne Frank. Bonne lecture, donc !

 

 

    

LA LEGENDE DES SIECLES DE VICTOR HUGO

La legende des siecles

 

Enfin, après cette période de confinement et maintenant de déconfinement, pourquoi ne pas vous attarder sur une oeuvre poétique, celle de Victor Hugo, avec "La légende des siècles". Ecrits par intermittence entre 1855 et 1876, tant ses projets sont nombreux en ces années d'exil à Guernesey, les poèmes furent publiés en trois séries : en 1859, en 1877 et en 1883. Portée par un talent poétique estimé comme sans égal où se résume tout l'art de Hugo, après l'accomplissement des Châtiments et des Contemplations qui lui ont ouvert de nouveaux horizons, "La légende des siècles" est considérée comme la seule véritable épopée française et, suivant le jugement porté par Baudelaire, comme la seule épopée moderne possible. Donc, comme toujours, bonne lecture !

 

 

 

    

VIPERE AU POING D'HERVE BAZIN

Vipere au poing

 

Pour continuer à lire pendant cette période de déconfinement, vous pourriez apprécier le livre d'Hervé Bazin,"Vipère au poing", roman autobiographique, paru en juin 1948. Le livre décrit l'enfance et l'adolescence du narrateur,Jean Rezeau, dit Brasse-Bouillon. Ce dernier décrit ses rapports avec sa famille, et notamment sa mère Paule Rezeau, née Pluvignec, dite Folcoche, une marâtre cruelle et peu aimante. Ce roman est un huis clos entre la mère indigne, les trois enfants martyrisés, le père lâche et un précepteur changeant. Ce roman a fait l'objet de deux adaptations l'une pour la télévision, l'autre pour le cinéma, qui ont conservé le titre du roman. Ce livre, écrit dans un français exemplaire, est étudié par les collégiens français et reste une référence sur l'enfance difficile. Donc, bonne lecture !

 

 

    

LA VIE SECRETE DES ARBRES DE PETER WOHLLEBEN

La vie secrete des arbres

 

Voici, par ailleurs, un autre livre qui pourrait rythmer vos réflexions pour cet été, c'est "La vie secrète des arbres" de Peter Wohlleben, paru en 2015 en Allemagne, et traduit en 2017 en français. Le livre évoque les différentes facettes du monde sylvestre. L'auteur montre que les arbres sont capables de communiquer entre eux par les odeurs et par les signaux électriques, ainsi que par leurs racines. Il indique qu'ils s'entraident entre eux et auraient une forme de mémoire. Ce livre a été longuement disséqué par la critique. Il s'est vendu à plus de 1 millions d'exemplaires dans le monde, a été traduit en 32 langues. Il a été aussi adapté au cinéma. Une citation : "Quand on sait qu'un arbre est sensible à la douleur et a une mémoire, que des parents-arbres vivent avec leurs enfants, on ne peut plus les abattre sans réfléchir, ni ravager leur environnement en lançant des bulldozers à l'assaut des sous-bois".

 

 

    

SAPIENS : UNE BREVE HISTOIRE DE L'HUMANITE DE YUVAL NOAH HARARI

Sapiens

 En cette période de déconfinement et pour passer le temps agréablement, voici "Sapiens : Une brève histoire de l'humanité" de Yuval Noah Harari, que vous trouverez sur les étagères de la médiathèque. Il est paru en hébreu en 2011, et en anglais en 2014. Il vous sera bien-sûr présenté en français à la bibliothèque. Harari cite Jared Diamond, auteur De l'inégalité parmi les sociétés, comme l'une de ses principales sources d'inspiration pour l'écriture de son livre. Diamond avait en effet montré qu'il était possible de "poser de vraies grandes questions et d'y répondre scientifiquement". En France, le livre s'est vendu à plus de 650 000 exemplaires depuis sa parution. Le livre propose une vue d'ensemble de l'histoire de l'humanité et de son évolution depuis les premiers humains de l'âge de pierre jusqu'au XXIe siècle. Pour l'auteur, l'homo sapiens doit son statut d'espèce dominante au fait qu'il est le seul animal capable de coopérer efficacement avec un grand nombre de ses semblables, car l'homo sapiens croit en des choses qui n'existent que dans son imagination, telles les dieux, les nations, l'argent et les droits de l'homme.Pour Harari, les systèmes de coopération à grande échelle - les religions, les structures politiques, les réseaux de travail et les institutions légales - sont en définitive des fictions. Autres sujets : la monnaie, le capitalisme, l'agriculture intensive, le progrès, les humains. Le livre a eu une bonne réception internationale. Donc, bonne lecture !

 

    

GERMINAL D'EMILE ZOLA

Germinal

 

Pour s'attarder toujours sur des livres classiques, vous pourriez lire "Germinal", un roman d'Emile Zola publié en 1885. Il s'agit du treizième roman de la série des Rougon-Macquard. Ce roman a été publié dans plus d'une centaine de pays. Le roman inclut un bref historique du capitalisme charbonnier à Lille et relate l'envolée des actions minières. Pour décrire de la façon la plus réaliste possible le monde de la mine, Emile Zola se documente, alors que commence la grande grève des mineurs d'Anzin. Pendant huit jours, il parcourt les corons d'Anzin et de Bruay. Il descend dans la fosse Renard de la Compagnie des mines d'Anzin. La dernière phrase du roman suggère que les efforts collectifs des ouvriers, et leur refus de la vie misérable, portent en germe les révoltes futures. Le roman a été adapté au théâtre, au cinéma, en bande-dessinée. Un bon roman donc, que vous pourriez aborder cet été !

   

 

 

AU BONHEUR DES DAMES D'EMILE ZOLA

Au bonheur des dames

 

Vous ne pourriez pas non plus laisser de côté, "Au bonheur des Dames", roman d'Emile Zola publié en 1883. A travers une histoire sentimentale, le roman entraîne le lecteur dans le monde des grands magasins, l'une des innovations du Second Empire (1852-1870). Les travaux haussmanniens du Second Empire ont en effet conduit à une grande transformation de la capitale. Un nouveau système de vente dans le domaine textile naît, favorisé par une concentration importante d'une population bourgeoise. Emile Zola écrit là une grande fresque sur l'ascension sociale d'une famille. Les personnages y seront mus par "la fièvre du désir et leur ambition". Dans ce corpus, il projette d'écrire un roman sur "la femme d'intrigue dans le commerce". Ce sera Au Bonheur des Dames. Comme pour d'autres romans, Emile Zola s'est bien documenté. Parmi la série des Rougon-Macquart, il en fait un roman au contenu des plus heureux de toute la collection. Le roman a été favorablement accueilli par la critique. Il a été adapté plusieurs fois au cinéma, dont notamment à la télévision. Bonne lecture, donc !

   

 

LE PETIT PRINCE D'ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

Le petit Prince

 En cette période de déconfinement et pour rêver un peu, je vous propose "Le petit prince" de Saint-Exupéry, paru en 1943. "Le petit prince" est une oeuvre de langue française, la plus connue de l'auteur. C'est une oeuvre poétique et philosophique sous l'apparence d'un conte pour enfants. Traduit en trois cent soixante et une langues, ce livre est le plus traduit au monde après la "Bible". Chaque chapitre relate une rencontre du petit prince qui laisse celui-ci perplexe, par rapport aux comportements absurdes des "grandes personnes". Les aquarelles font partie du texte et participent à cette pureté du langage : dépouillement et profondeur sont les qualités maîtresses de l'oeuvre. On peut y lire une invitation de l'auteur à retrouver l'enfant en soi, car "toutes les grandes personnes ont d'abord été des enfants. ( Mais peu d'entre elles s'en souviennent.)". L'ouvrage est dédié à Léon Werth, mais "quand il était petit garçon". L'ouvrage a été souvent adapté, sous forme phonographique, opéras, comédies musicales et chansons, bande-dessinée, films, séries d'animation, de monnaie, a eu une suite allographe, adaptée aussi dans des parcs à thèmes, en jeux de société, en jeux vidéo. Donc, bonne lecture pour cet été !

  

   

LE TEMPS DES SECRETS DE MARCEL PAGNOL

Le temps des secrets

 

Voici peut-être un bon livre, que vous pourriez trouver sur les étagères de la bibliothèque, c'est "Le temps des secrets" de Marcel Pagnol, un roman autobiographique paru en 1960. Il est précédé par "Le château de ma mère" et suivi par "Le temps des amours". Ensemble ils constituent "Les souvenirs d'enfance". Le jeune Marcel Pagnol décrit ses vacances dans les collines du Garlaban, et ses premiers émois sentimentaux après sa rencontre avec Isabelle Cassignol, fille d'un prétendu grand poète en vacances à La Treille. En Octobre, Marcel entre dans l'enseignement secondaire au lycée Thiers de Marseille. Alors dans une classe de sixième, le futur dramaturge et cinéaste doit apprendre les nouvelles règles du lycée et comment les enfreindre sans se faire punir. Marcel Pagnol est un écrivain important de la littérature française, dont la prose est toujours bien choisie. Alors, bonne lecture !

  

  

 

UN JOUR JE M'EN IRAI SANS EN AVOIR TOUT DIT DE JEAN D'ORMESSON

Un jour je m'en irai

 

Vous pourriez aussi apprécier, ce livre de Jean d'Ormesson, récemment décédé, et qui s'intitule "Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit". Un roman d'amour, un écrivain cherche sa voie et il ne s'en sort que par l'amour d'une femme, Marie. Il se donne à elle qui le rend à lui-même. Pour ces derniers opus de son existence, l'écrivain journaliste et académicien, Jean d'Ormesson semble devenu par son écriture, plus facile à comprendre. Tant mieux pour le lecteur. Ce livre reste profond, on y retrouve ce qui a fait le succès des précédents ouvrages : la foi en la littérature, l'importance des sentiments, l'absence d'illusions, le goût du bonheur, la recherche de la vérité. Le tout comme soulevé par la grâce d'un style et d'une écriture ailée. A venir chercher à la bibliothèque.

  

 

 

 

LES FLEURS DU MAL DE CHARLES BAUDELAIRE

Les fleurs du mal

 

Vous aimerez sans doute revenir aux classiques de notre bibliothèque, tels que pourquoi pas "Les fleurs du Mal" de Charles Baudelaire, un recueil de poèmes, englobant la quasi-totalité de sa production en vers, de 1840 jusqu'à sa mort survenue fin août 1867. Le livre, publié en 1857 scandalise aussitôt la société conformiste et soucieuse de respectabilité. Il y eut un procès, censurant six pièces jugées immorales. C'est une oeuvre majeure de la poésie moderne, elle a rajeuni la structure du vers. Les poèmes, diffèrent d'un recueil classique : là, les poèmes s'articulent avec méthode et selon un dessein précis. Les thèmes sont la souffrance d'être ici-bas, le dégoût du mal, l'obsession de la mort, l'aspiration à un monde idéal, accessible par de mystérieuses correspondances. Ses poèmes exerceront une influence considérable sur des poètes ultérieurs aussi éminents que Paul Verlaine, Arthur Rimbaud et Stéphane Mallarmé.

  

 

 

NO ET MOI DE DELPHINE DE VIGAN

No et moi

 

Pour ce déconfinement, vous pourriez aimer "No et moi" de Delphine de Vigan, paru en 2007. L'année suivante, il recevait le prix des libraires. L'histoire est simple et ce roman se lit très bien. Lou Bertignac, treize ans, en seconde, est une surdouée qui multiplie les expériences et les collectes excentriques. Lorsqu'elle " accepte" (en réalité , elle propose ce sujet au hasard) de faire un exposé sur les sans-abris, elle ne sait pas encore dans quoi elle met les pieds (à commencer par sa peur inestimable de s'exprimer en public). Elle rencontre alors No, une jeune SDF de dix-huit-ans, qui se laisse interviewer pour son exposé. Entre les deux jeunes filles naît une certaine amitié, mais des problèmes plus graves qu'une peur des exposés s'entrevoient à l'horizon... Le roman fait l'objet en 2010, d'une adaptation au cinéma, No et moi, film réalisé par Zabou Breitman.

  

 

 

INTIMIDATION D'HARLAN COBEN

Intimidation

 

Vous aimerez sans doute le roman policier d'Harlan Coben, "Intimidation", de 2016, un page-turner haletant adapté en série à succès. New York aujourd'hui. Avocat d'une quarantaine d'années, Adam Price mène une vie aisée et agréable avec son épouse Corinne et leurs deux garçons dans leur pavillon de banlieue cossue. Du moins c'était avant qu'un mystérieux individu lui fasse de troublantes révélations : son épouse adorée lui aurait menti quelques années plus tôt. Depuis, et pour la première fois de sa vie, Adam doute. Confrontée à son passé, Corinne ne cherche pas d'excuse. Tout ce qu'elle demande, c'est du temps. Pour mieux se volatiliser. Seul avec ses deux fils, craignant pour la vie de Corinne et pour celle de ses enfants, Adam va se lancer dans une course-poursuite de tous les dangers. Quitte à découvrir une face jusqu'ici cachée de celle qu'il croyait pourtant connaître... Mensonges, trahisons, intimidations, un nouveau piège mortel machiavéliquement mis en place par le Boss du thriller. Un livre à découvrir à la médiathèque !

  

 

UNE VIE DE SIMONE VEIL

Une vie

 

Cette fois-ci, il s'agit d'une autobiographie dont je vais vous parler, celle de Simone Veil, intitulée "Une vie", parue en 2007. Les quatre premiers chapitres du livre sont regroupés dans un livre intitulé "Une jeunesse au temps de la Shoah" paru en 2010.
Elle y raconte sa vie an partant de sa plus tendre enfance au début des années 1930, son passage dans les camps de concentration en 1944-45 jusqu'à la période précédant son élection à l'Académie française en 2008. L'autobiographie de Simone Veil est un livre empli de force et d'espoir, on y découvre au fil des pages le courage d'une jeune fille qui deviendra femme et permettra de grandes avancées des droits des femmes. Simone Veil prouve à travers son livre, son attachement aux valeurs familiales et aux principes républicains et montre aussi son caractère trempé et porté à la rébellion. Ce livre, bien accueilli par la critique, dépassa les 302 000 exemplaires vendus et serait devenu la meilleure vente de l'année dans la catégorie Essais et documents. A lire, donc, afin d'accomplir un devoir de mémoire.

  

 

PAROLES DE JACQUES PREVERT

Paroles

 

Pour cette fois-ci, je vous propose le texte de Jacques Prévert, "Paroles", un recueil de poésie, de 91 poèmes, publié en 1946. Le style de Jacques Prévert est remarquable, et vous devriez passer de bons moments de lectures. Les vers sont non ponctués de forme et de longueurs très variées. On sent dans ces poèmes une certaine présence de l'oralité. Prévert fait également appel au rire, et le vocabulaire est simple et concret. Les thèmes du recueil sont nombreux, comme la dénonciation de la violence, de la guerre, Prévert est antimilitariste, anticlérical, l'auteur fait également référence à l'actualité de son époque, dénonce l'emprisonnement, la colonisation, bref Prévert est engagé. Prévert fait aussi référence à Paris, à l'art. Ces textes, bien illustres, ont été aussi mis en musique, enfin de quoi s'émerveiller à la lecture lorsque vous aurez le livre entre les mains !

  

 

PETITE POUCETTE DE MICHEL SERRES

Petite Poucette Pendant cette période qui suit le déconfinement, et pour bientôt la réouverture au public de la médiathèque à partir du 16 juin 2020, vous pourriez trouver sur nos rayons, le livre de Michel Serres, "Petite Poucette" très intéressant aujourd'hui au sujet des nouvelles technologies. L'auteur est philosophe, et l'ouvrage est paru en 2012. "Petite poucette" est donc un essai qui s'inscrit sur les humanités numériques. Le titre se réfère au pouce utilisé par les enfants du numérique, pour pianoter sur les téléphones portables. Michel Serres soutient que la naissance et l'expansion du numérique provoque une mutation anthropologique majeure, notamment au niveau de l'organisation des savoirs et de l'utilisation des facultés cognitives comme la mémoire. Le philosophe s'interroge également sur le devenir de l'éducation et de la pédagogie dans la société de l'information.  L'auteur est plutôt optimiste et enthousiaste quant aux avancées permises : il soutient que les enfants du numérique ont davantage accès aux personnes et aux savoirs.  Voilà donc de quoi nous réjouir devant ces sciences de l'information !

  

INDIGNEZ-VOUS DE STEPHANE HESSEL

 Indignez vousSi vous êtes friand de politique et d'histoire, sans trop vouloir rencontrer de problèmes de lecture, l'ouvrage de Stéphane Hessel, "Indignez-vous !", paru le 21 Octobre 2010 vous attend à la médiathèque. Cet opuscule, d'une trentaine de pages, qui défend l'idée selon laquelle l'indignation est le ferment de "l'esprit de résistance" est devenu un phénomène d'édition.L'auteur appelle à ne pas accepter le creusement des inégalités de richesse, critique la politique d'immigration des gouvernements Fillon, regrette le poids du monde financier dans les choix politiques et dénonce l'affaiblissement de l'héritage social du Conseil national de la Résistance (sécurité sociale et régime de retraite). Sous le titre "Mon indignation à propos de la Palestine", un développement est consacré à la situation imposée par l'Etat d'Israël à la Palestine, et notamment à la Bande de Gaza. Le succès de l'ouvrage tient en partie à la figure de son auteur, né en 1917 en Allemagne d'un père juif (converti au christianisme), résistant contre le nazisme, déporté à Buchenwald, secrétaire de la Commission des Droits de l'Homme quand celle-ci rédigea la Déclaration universelle des droits de l'homme, puis diplomate proche de la gauche. Il est aujourd'hui décédé.

 

 

LOVESTAR DE ANDRI SNAER MAGNASON

 LovestarVoici maintenant le premier roman de Andri Snaer Magnason, né à Reykjavik en 1973, auteur également de livres pour la jeunesse et d'un documentaire très remarqué, Dreamland, consacré à la crise économique et fnancière en Islande. Ce roman, paru en 2002, raconte l'histoire du génial et énigmatique LoveStar, fondateur de l'entreprise du même nom, qui invente un mode de transmission des données inspiré des ondes des oiseaux, libérant d'un coup l'humanité de l'emprise de l'électronique : l'homme sans fil est né ! Inlove identifie les âmes soeurs par simple calcul. Quand Indriôi et Sigriôur se retrouvent ainsi calculés, ils tombent des nues : leur "seul et unique" est ailleurs. Ces Roméo et Juliette postmodernes sont rapidement projetés dans une quête impropable, portant sur leurs épaules l'espoir de meilleurs lendemains. Récit jubilatoire et clairvoyant, LoveStar pourrait être le rejeton de 1984 et L'écume des jours. Devant cette vision absurde et terriblement juste du futur, vous hésiterez entre le rire et l'effroi. Si vous désirez lire un livre au sujet différent, sortant des habitudes, vous pourrez venir emprunter celui-ci à la bibliothèque, à partir du 26 mai.

 

 

UN ENFANT DE L'AMOUR DE DORIS LESSING

 Un enfant de l'amour

Pour cette période où déconfinement rime avec envie de lire, vous ne manquerez pas ce livre de Doris Lessing, née en Perse en 1919, et qui a vécu une grande partie de son enfance au Zimbabwe. L'auteure est célèbre pour ses ouvrages et à une très belle écriture. Ce livre s'intitule "un enfant de l'amour", et se passe à Londres à l'été 1939. James Reid, jeune homme rêveur et qui ne vit que par les livres, embarque pour l'Inde avec son régiment. Un voyage infernal, entre solitude, ennui et maladies, commence. Cependant, lors d'une escale au Cap, il voit sa vie basculer lorsqu'il rencontre Daphne, épouse de militaire qui l'héberge, une dame idéale, le grand amour dont la littérature lui inspirait le désir. Les thèmes de prédilection de notre auteure sont les désillusions de l'amour, le fossé entre fantasme et réalité, et la démission des hommes, plus à l'aise dans le monde des idées que dans la vraie vie. Il faut ajouter que le livre a été traduit de l'anglais en français. Faîtes une bonne lecture !

 

 

PETITS PLATS DE RESISTANCE DE PASCALE PUJOL

 Petits plats de resistancePour continuer ce voyage de lettré en période de déconfinement, voici un livre de Pascale Pujol, "Petits plats de résistance", paru chez le Dilettante, le 19 août 2015, qui se déroule à Montmartre, où l'on voit une foule de personnages poursuivant des objectifs très personnels à coups de petites magouilles, de manipulations, d'esbroufe et d'une bonne dose de mauvaise foi : ce sont des chômeurs, terrorisés par une employée cynique et zélée de l'agence Pôle emploi du quartier, Sandrine, bien décidée à les remettre au boulot. Prenant sous sa coupe un des chômeurs et décidée à ouvrir un restaurant, elle a besoin d'un chef, et rencontrant le reste de la troupe, elle met en oeuvre son entreprise, le petit groupe s'érigeant alors en défenseur de la morale et des plus démunis, défendant ainsi ce quartier populaire. Ce livre a reçu une bonne critique, saluant le côté comique, une certaine gouaille, mais aussi décrivant une nouvelle société, qui a appris à se débrouiller sans tendre la main, en allant chercher ce dont elle a besoin là où il est, une nouvelle forme d'être et d'avoir. A réserver dans son panier "prêt à emporter" à la médiathèque !

 

 

LE QUAI DE OUISTREHAM DE FLORENCE AUBENAS

 Le quai de Ouistreham

Cette fois-ci, c'est à l'ouvrage de Florence Aubenas, paru en 2010, "Le quai de Ouistreham", que l'on pourra retrouver en livre disponible à la Médiatheque, que nous passons. Florence Aubenas est une journaliste dont la carrière est passée par Libération, Le Nouvel Observateur et Le monde. Dans cet opus, elle s'est glissée dans la peau des plus défavorisés, qui vont de petits emplois en passant par le chômage. Ainsi notamment, elle s'est glissée dans la peau d'une femme de ménage, à Caen, où elle nettoie les ferries, quand ils sont à quai, assurant la liaison entre Caen-Ouistreham et Portsmouth, d'où le titre de l'ouvrage. Elle raconte le sort de personnes obnubilées par leur survie quotidienne sans savoir de quoi demain sera fait; cela lui permet de dresser de beaux portraits de femmes, dépassées ou transcendées par leur condition. Ce livre a fait l'objet d'émissions de radio, a été adapté au théâtre et au cinéma. Un livre, peut-être un peu méconnu, rare, mais qui fait passer de bons moments de lecture !

 

 

 

CEINTURE RETRO CLIGNOTANT DE DORTHE NORS

 Ceinture retro clignotantPour ce déconfinement qui se poursuit, voici une oeuvre de Dorthe Nors, une auteure danoise, née le 20 mai 1970, et qui nous livre le titre "Ceinture rétro clignotant", paru en 2016. Ce livre a été nommé pour le prix international Man-Booker, qui récompense une fiction, récompense très intéressante. Sonja, le personnage principal de ce roman soufre de la "moderne solitude" des villes. Elle a quitté son Jutland natal, dont les paysages et le silence lui manquent tant, pour s'établir à Copenhague. "Toi tu es une battante", lui disait toujours sa mère, comme si c'était censé la réconforter. Un peu quand même... Elle gagne sa vie en traduisant des romans de Gösta Svensson, star du polar suédois, et n'en peut plus de tous ces cadavres. Cela réduit un peu sa confiance envers ses contemporains. Elle se sent de plus en plus en décalage. Mais voilà, Sonja a quarante ans, et elle a décidé d'apprendre à conduire. Il est grand temps, sa vie est au point mort et elle a bien besoin de passer une vitesse...Traduit du danois par Catherine Renaud, vous passerez donc un bon moment, en lisant ce livre bien écrit, très agréable à consulter, et que vous pourrez trouver sur les étagères de la médiathèque !

 

 

MELISANDE ! QUE SONT LES REVES ? DE HILLEL HALKIN

 Melisande

Voici un nouveau roman, qui devrait vous intéresser à l'issue de ce déconfinement, et que vous pourrez choisir grâce à notre "prêt à emporter", c'est "Melisande ! Que sont les rêves ?", un livre de Hillel Halkin, traduit de l'anglais, un premier roman, pour un auteur qui a traduit les maîtres de la littérature juive, tel Amos Oz. Cet auteur, né à New York, vit aujourd'hui en Israël, et est connu pour ses écrits sur l'identité israélienne et sur la mémoire juive. Voici l'histoire : du New York des années 50 à l'île grecque d'où il lui écrit au début des années 80, vingt-cinq années ont passé, avec les caprices du temps : la chasse aux sorcières, la libération des moeurs et l'effervescence des sixties, les revers du "peace and love" et le traumatisme de la guerre du Vietnam. Pendant ces vingt-cinq années, Hoo n'a cessé d'aimer Melisande, depuis le jour où, au sein du club de littérature du lycée, elle foudroya l'adolescent timide ; Melisande lui préféra Ricky, son fougueux meilleur ami, transposant à Manhattan et le temps d'un été un trio à la Jules et Jim abreuvé de poésie américaine. Mais Ricky perd la raison, Hoo et Melisande vivent alors leur passion sans que l'ombre de l'ami et rival ne disparaisse jamais. Un hymne à l'amour et à l'amitié, une invitation au pardon, le long regard que porte un homme mûr sur son existence et sur celle qui lui donna tout son sens. C'est un très beau roman, bercé par la nostalgie qui nous prend, nous aussi, quand on regarde chacun derrière notre épaule, l'auteur semble nous parler et nous dire :  "Qu'avez-vous fait, vous, de vos rêves ?".

 

 

REPARTIS POUR UN TOUR DE KRISTAN HIGGINS

 Repartis pour un tour

Voici un roman qui vous sera agréable à lire, et que vous pourrez réserver à l'ouverture de la médiathèque, c'est le livre de Kristan Higgins, auteure américaine à succès, donc de romance contemporaine humoristique. Elle a été plusieurs fois primée pour ses écrits. Ce livre, "Repartis pour un tour", a été publié le 25 mars 2014. Le personnage féminin principal, Colleen O'Rourke, ne supporte plus le mariage, posture légèrement psychorigide, qui a quelque chose à voir avec sa rupture, il y a dix ans, avec le beau, l'incomparable, le parfait Lucas Campbell. Une expérience que jamais Colleen ne veut plus revivre. Jamais ! Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s'échouer dans le bar qu'elle tient avec son frère à Manningsport. Et pourtant : une urgence familiale ramène l'ancien ami, Lucas Campbell, en ville, parce que, évidemment, il est toujours aussi beau, aussi incomparable, aussi parfait. Doit-elle fuir ? Combattre ? Se laisser tenter ?  

 

 

LE JARDIN DE BERTINA HENRICHS

 le jardin

Pendant la sortie du confinement vous ne manquerez pas de réserver "Le Jardin", de Bertina Henrichs, présent sur nos rayons. L'auteure est une scénariste et romancière allemande. Elle réside actuellement en France; son premier livre, "La joueuse d'échecs, écrit en français, a connu du succès, et a été primé. "Le jardin" est un joli livre sur une femme qui vit tranquille dans un village, ultime bout de l'Europe, au bord de l'Atlantique, durant un temps maussade, Marthe prépare son jardin. Depuis la mort de son mari, Paul, les sollicitations se font rares, jusqu'à ce que s'introduise, dans sa boîte aux lettres, un prospectus qui chamboulera tout. "Le Jardin" est l'histoire d'une opportune catastrophe. A découvrir.

   

 

 

 

STUPEUR ET TREMBLEMENTS D'AMELIE NOTHOMB

 Stupeur et tremblementPour comprendre comment vivent et travaillent les gens dans d’autres pays, vous irez peut-être à la recherche, pendant cette période de confinement, du livre d’Amélie Nothomb, publié en 1999, « Stupeurs et tremblements », récompensé par le grand prix du roman de l’Académie française, et qui raconte l’histoire sans doute autobiographique de notre auteure ; elle avait en effet vécu sa petite enfance au Japon, et fascinée par le raffinement et l’art de vivre du pays, elle y retourne à l’âge adulte, mais cette fois-ci pour y travailler. Elle va être moins heureuse, c’est le moins que l’on puisse dire : elle y vient pour être traductrice dans la fameuse entreprise Yumimoto, afin d’y vivre et d’y travailler comme un Japonaise en tant qu’employée. Et là, face à un système rigide, elle va déchanter, jusqu’à devenir « dame pipi », refusant néanmoins de démissionner pour garder son honneur, notion fondamentale de la culture japonaise. Donc, une histoire, et quelle histoire, que vous pourrez retrouver sur les rayons de la bibliothèque, après la période de confinement.


Si vous n'avez pas ce roman, vous pouvez découvrir l'histoire en visionnant l'adaptation faite par Alain Corneau grâce au site de la Médiathèque Départementale de la Haute Garonne (il suffit de taper "Nothomb" dans le moteur de recherche après s'être identifié)

   

C'EST UNE CHOSE ETRANGE A LA FIN QUE LE MONDE DE JEAN D'ORMESSON

 C'est une chose etrangeCette fois-ci, comme le veulent les choses en période de confinement, c’est à la lecture d’un livre de Jean d’Ormesson, « C’est une chose étrange à la fin que le monde », que je vous emmène. Il s’agit bien d’un ouvrage philosophique de notre défunt auteur, ancien académicien, et qui se livre ici à un exercice de pensée. Il semble que de nos jours la raison, les mathématiques, le rationnel aient détrôné les dieux, les croyances, aujourd’hui nous faisons plus confiance à la raison pour tout expliquer. Jean d’Ormesson écrit cet opus avec humour et rigueur, mais avec un langage agréable, loin de celui de tous ses précédents écrits. Il nous plonge dans des questions : D’où vient la vie, a-t-elle un sens ? Comment fonctionne l’Univers ? Qu’y-t-il après la mort ? Autant de questions que les hommes se posent, et qui seraient éternelles. Vous pourrez retrouver ce roman, bien-sûr, sur les rayons de la bibliothèque, après la période de confinement !


En attendant la réouverture de la Médiathèque, L'émission "à voix nue" de France Culture propose de retrouver cet auteur à travers ses archives sonores... Il nous y raconte sa vie, ses sources d'inspirations, ses questionnements...

   

PETIT PAYS DE GAEL FAYE

 Petit PaysPour se détendre tout en lisant un livre écrit par un homme, voici « Petit Pays » de Gaël Faye, connu jusque-là comme auteur-compositeur-interprète ; ce roman est paru le 24 août 2016, et a été très bien reçu par la critique : il a été Prix Goncourt des Lycéens, Prix du Roman Fnac, et Prix du Premier Roman. Il est pour ainsi dire autobiographique, et raconte le passage d’un personnage africain de l’enfance, agréable, sensationnelle, à l’âge adulte, beaucoup plus difficile, et empreint de souffrance. Né et vivant dans une famille aisée, il voit ses parents se séparer, et assiste à la dégradation politique de son pays, le Burundi, avec la guerre civile burundaise suivie du génocide des Tutsis au Rwanda. C’est un roman remarquablement écrit, et que vous pourrez retrouver dans les rayons de la bibliothèque, après la période de confinement. D’ici là, bonne lecture !


En attendant, si vous n'avez pas Petit pays sur vos étagères, le film Na wewe du réalisateur Ivan Goldschmidt proposé sur la médiathèque numérique de la Haute-Garonne (taper "Burundi dans le moteur de recherche, après s'etre identifié) apporte un regard sur cet épisode sanglant de l'histoire du Burundi.

   

 

LES ENFANTS DE LA LIBERTE DE MARC LEVY

 Les enfants de la libertéComme une fois n’est pas coutume, vous aurez à cœur, pour passer cette période de confinement, de vous plonger dans la lecture du roman de Marc Lévy, « Les enfants de la liberté », le septième de l’auteur, paru le 4 mai 2007, et qui raconte l’histoire de son père et de son oncle, juifs-résistants, membres de la brigade Marcel Langer ; on se retrouve à l’époque de la fin de la deuxième guerre mondiale, en France avec la prison Saint-Michel et ses souvenirs, et aussi dans les wagons des occupants qui se retirent peu à peu du pays. Ce sont des moments héroïques et de souffrance à la fois que nous fait vivre Marc Lévy, mais il y a des choses tellement vraies. Si vous voulez en apprendre plus encore, vous vous saisirez du livre en question, sur les rayons de la bibliothèque, quand elle rouvrira ses portes. D’ici là, bonne lecture !


Si vous n'avez pas ce titre en attente dans votre "pile à lire", vous pouvez également vous plonger dans l'histoire des Francs-Tireurs-Partisans Main d'Oeuvre Immigrée évoquée à travers l'étude de l'affiche rouge diffusée à plusieurs milliers d'exemplaires au moment du procès du Réseau Manouchian par le site L'histoire par l'image ou voir sur le site de la médiathèque numérique de la Haute Garonne, le documentaire réalisé sur cet épisode de la seconde guerre mondiale par Jorge Amat, intitulé La traque de l'affiche rouge.

  

 

LE JOUR OU J'AI APPRIS A VIVRE DE LAURENT GOUNELLE

 Le jour où j'ai appris à vivre

Pour continuer à se cultiver pendant cette période de confinement, qui devrait pour certains ou d’autres déjà se terminer vers le 11 Mai 2020, je vous propose la lecture du roman, « Le jour où j’ai appris à vivre » de Laurent Gounelle, un auteur qui a beaucoup étudié dans les Sciences Humaines, et qui est spécialiste du bien-vivre. Pour ce qui est de l’histoire, il s’agit d’un homme, qui, rencontrant une bohémienne, se fait lire les lignes de la main. Elle lui apprend des choses, qui vont bouleverser sa vie, pour ne pas dire la changer en entier. C’est un livre facile à lire, écrit en 2016 et que vous pourrez retrouver, avec d’autres romans du même auteur sur les rayons de la bibliothèque. Alors, maintenant ou plus tard, bonne lecture !

Si vous n'avez pas ce roman sous la main, et si le sujet du développement personnel vous attire, vous pouvez aller faire un tour vers les ressources proposées sur le site de la Médiathèque numérique de la Haute-Garonne.

Vous pouvez également écouter les courts billets sur "La vie intérieure" du psychiatre Christophe André sur le site de France Culture.

  

 

ELLE ET LUI DE MARC LEVY

 Elle et lui

Pour arriver à rester serein pendant cette période de confinement, vous aurez à cœur peut-être de vous saisir du livre de Marc Lévy, intitulé « Elle et lui », avec un scénario tout nouveau comme d’habitude conçu par notre auteur, et paru en 2015 ; Marc Lévy a eu envie, cette fois-ci de livrer une comédie sur le métier d’écrivain, une histoire d’amour, entre Mia et Paul, elle actrice célèbre venue se réfugier à Montmartre, lui écrivain américain, sans trop de succès et vivant à Paris ; par le biais d’un site de rencontres, ils vont se rencontrer, Paul ignorant totalement que Mia est une star, décider de rester amis, et doivent tout tenter pour ne surtout pas tomber amoureux. Maintenant, à vous de lire et de découvrir, au fil des pages, cette histoire d’amour !

Amélie Poulain

 

Et si vous n'avez pas ce titre sur vos étagères mais que vous êtes décidément très tentés par une histoire d'amour à Montmartre, c'est peut être l'occasion de revoir Le fabuleux destin d'Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet accessible sur la Médiathèque numérique de la Haute Garonne

 

 

 

 

 

D'APRES UNE HISTOIRE VRAIE

 D'après une histoire vraie« D’après une histoire vraie » de Delphine de Vigan, romancière française et qui se lit très bien, exploite la veine du statut de l’écrivain. En fait, l’écrivain s’analyse, c’est bien ainsi qu’il faut le voir. Pour l’histoire, on apprend que notre auteur n’écrit plus depuis son dernier roman, fragile et en même temps cible de lettres l’accusant d’avoir fait du mal à sa famille dans son dernier livre. Finalement, une femme nommée L. par laquelle la narratrice est fascinée va, par son emprise, demander et obtenir de notre auteur l’écriture d’un roman, un texte plus proche de la réalité que de la fiction ,allant même jusqu’à l’isoler de ses proches et de ses lecteurs. Le roman a obtenu en 2015 le Prix Renaudot et le prix Goncourt des Lycéens. L’auteur qui est « Delphine » dans le roman semble bien être Delphine de Vigan, comme si cela était presque une biographie. Ce roman est donc très facile à lire et vous pourrez, plus tard, après la période confinée, vous en emparer sur les étagères de la bibliothèque.
Avant de découvrir ce texte, vous pouvez faire connaissance avec Delphine de Vigan ou plutôt avec l'enfant qu'elle était à travers la récolte de souvenirs de personnalités du monde scientifique et littéraire effectuée par la journaliste Sophie Bober, réunis dans un recueil accessible gratuitement sur la médiathèque numérique de la Haute-Garonne.

 

LA CONSOLANTE

 La consolante

« La consolante » est une fois de plus un roman d’Anna Gavalda, postérieur à « Ensemble c’est tout ». Si vous voulez vous distraire pendant de longues pages (635), au sein d'une foule de dialogues, Anna Gavalda n’aura pas perdu son temps ; l’histoire est celle de Charles Balanda, 47 ans, qui, apprenant la mort d’une femme qu’il a connue lorsqu’il était enfant, et qui incarnait, un mode d’existence plein de folie, de passion, différent du sien, un peu petit-bourgeois, va basculer dans l’angoisse et le chagrin…jusqu’à ce que sa rencontre avec la lumineuse Kate change sa vision du monde ; c’est donc un roman très beau, à ne pas négliger pour s’évader du confinement dans lequel nous sommes plongés.
Si vous n'avez pas ce texte chez vous et en attendant la réouverture de la médiathèque vous pouvez écouter Anna Gavalda évoquer ce qui l'inspire ici

 

 

 

L'HORIZON A L'ENVERS

 Horizon à l'envers« L’horizon à l’envers » de Marc Lévy, l’un des écrivains français les plus lus dans le monde (ses romans vendus se comptent par millions) est un excellent opus, agréable à lire, et en même temps il faut le dire, au scénario très futuriste ; en effet, imaginez trois étudiants en neurosciences, cherchant à établir toutes les connexions de la mémoire d’un humain, pour comprendre l’intelligence ; jusqu’ici , tout va pour le mieux, lorsque tout à coup l’un des leurs est confronté à une mort imminente, et leur réaction est alors d’aller vers l’inconnu et de réaliser leur rêve le plus fou. Le sujet, un scénario de blouses blanches, et de risques médicaux est bien d’actualité, dans le monde en ce moment, vous n’hésiterez sans doute pas à accueillir ce roman en vous confrontant aux dangers médicaux de notre époque…Et dont vous ressortirez sûrement indemne !

 

Nouveaux auteurs

... et le lien de Yazid

Et si vous n'avez pas le roman présenté par Gilles et attendant la réouverture de la médiathèque, partez à la découverte d'autres textes où il question d'amour, non publiés
Les nouveaux auteurs : un site où n'importe qui peut s'inscrire en tant que lecteur pour lire gratuitement des textes non encore publiés d'auteurs amateurs (parfois, il y en a de très bons). Les lecteurs doivent ensuite rendre un avis sur leur lecture et, en fonction des avis recueillis, le livre peut parfois être publié par la suite. Ils peuvent aussi s'inscrire en tant qu'auteur et soumettre un texte.

 

 

L'UNIVERS D'ANNA GAVALDA

 Ensemble c'est toutVoici une nouvelle « pépite » de littérature adulte dont les lecteurs de la bibliothèque pourront s’emparer, il est sur nos rayons, c’est « Ensemble, c’est tout » d’Anna Gavalda. On dévore ce livre, où l’auteur, née en 1970, raconte l’histoire de personnages, unis pour le meilleur et pour le pire ; c’est une épopée de gens ordinaires, qui traînent leur joie et leur souffrance, qui au lieu de se faire tomber, vont tenter de se relever les uns les autres. Bien-sûr, c’est une œuvre assez volumineuse (573 pages) mais les lecteurs aimeront sans doute s’épancher sur les dialogues, en grand nombre, qui fait que cet opus n’est pas difficile à lire.

Je l'aimais

Vous pouvez découvrir l'univers d'Anna Gavalda, à travers l'adaptation de son roman intitulé "Je l'aimais" par Zabou Bretman. A voir sur la médiathèque numérique de la Haute-Garonne.

UNE VRAIE FAMILLE DE VALENTIN MUSSO

 Valentin Musso

Pour rendre le temps agréable du confinement, j’ai décidé de vous parler d’un roman policier, de Valentin Musso, qui n’est autre que lé frère de Guillaume Musso, vendant des romans à travers le monde ; ici, cette œuvre, sans prétention, mais efficace, est celle d’un couple, ordinaire pourrait-on dire, qui va recevoir l’aide d’un garçon, prêt à tout pour les satisfaire. Bien-sûr, c’est un roman policier, mais c’est aussi psychologique, car notre garçon, Ludovic, va s’immiscer dans la vie de ce couple, les Vasseur, et ne trouver aucune résistance de la part de M. Vasseur. Il arrivera que ce qu’il arrivera. Notre héros, pourtant, Ludovic, semble avoir trouvé une vraie famille. L’écrivain est agrégé de Lettres, né en 1977, et enseigne la littérature dans les Alpes-Maritimes.

 

... et le lien de Cécile  Europe du Polar

Si vous n'avez pas les romans de cet auteur chez vous, vous pouvez découvrir ou approfondir vos connaissances en matières de romans policiers grâce au site L'Europe du Polar.

L’Union Européenne et le Programme H2020 sont à l’origine du projet DETECT, «Detecting Transcultural Identity in European Popular Crime Narratives / Détecter l'identité transculturelle dans les récits de crimes populaires européens », pour étudier les fictions criminelles dans toutes leurs déclinaisons et analyser leur influence sur les constructions individuelles et collectives en Europe. Dans le cadre de ce projet, la Bibliothèque des littératures policières, la Ville de Paris, Bibliocité et l’Université de Paris-Nanterre présentent l’exposition L’Europe du polar dont le site web permet une visite dense et fouillée. L'onglet "L'exposition" permet une entrée chronologique dans le genre tandis que l'onglet "Les dossiers" aborde le sujet de façon thématique. Chacune des rubriques est accompagnée d'extrait de films, d'interviewes d'auteurs, de lecture audio de romans en français ou en "VO"... A l'issue de la visite, un quizz permet de tester ses connaissances. Un site qui mérite véritablement le détour !

  

 

CENTRAL PARK DE GUILLAUME MUSSO

 Central Park

Voici un nouveau roman, policier cette fois : Central park de Guillaume Musso, un des auteurs, avec Marc Levy, les plus lus dans le monde. Il y a beaucoup de rebondissements chez notre auteur, depuis l’instant où au petit matin, un homme, pianiste de Jazz américain et Alice, une jeune flic parisienne, se trouvent attachés, avec une chaîne, sur un banc de Central park à New York, et vont se demander ce qu’ils font là. Ils ne se connaissent pas et se se souviennent pas de s’être rencontrés. C’est un roman facile à lire, et surtout, ce qui semble important pour suivre l’action, c’est notre imagination, mais Guillaume Musso a prévu une table des matières, à la fin du roman, pour que nous nous y retrouvions. Et puis, ce roman vaut vraiment d’être lu, il est passionnant, et peut faire oublier, pour un moment au moins, le confinement dans lequel nous sommes ; à découvrir sur les étagères de la bibliothèque !

 

 

  

PHILIPPE DELERM ET SA GORGEE DE BIERE

 gorgee biere

La littérature est pleine de ces délices à savourer même confinés ; il en est ainsi du petit volume de Philippe Delerm , le père de Vincent, chanteur de profession, et qui a écrit notamment « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules ». Le livre est d’une écriture rare et intéressante, réunissant la narration certain nombre d’actes quotidiens. Au révélateur de l’écriture poétique de Delerm, les plus petits gestes prennent du plaisir à être lus et décortiqués. L’auteur est devenu très connu grâce à ce livre paru en 1997 et qui peut se lire plusieurs fois en boucle, à tel point il est réussi.
Ecrivant et publiant des textes depuis le début des années 1980, Philippe Delerm , qui se lit donc facilement, est un auteur dont vous pourrez trouver plusieurs œuvres sur les étagères de la bibliothèque. Alors, à bientôt !

mojito

 

Et si vous n'avez pas sur vos étagères un des recueils de Philippe Delerm, vous pouvez aussi l'écouter lire un de ses propres textes Les eaux troubles du Mojito (Un recueil de nouvelles sur les plaisirs transgressifs du mojito, la surprise provoquée par l'averse, la perfection de la pastèque, la nostalgie, l'amour et le bonheur.)... à podcaster sur France Culture, ici.

 

 

  

 

DES HOMMES

 Hors Normes

Quelques phrases sur le roman, "Des hommes" de Laurent Mauvignier, où l'auteur rend compte du combat physique mené par nombre d'appelés pendant la guerre d'Algérie, et qui a été d'une violence telle, qu'il suffit d'une simple altercation, après quelques décennies ( "sale arabe" au détours d'une conversation), en France, pour que ressurgissent les souvenirs, oui il faut en parler, c'était une guerre, et des hommes en souffrent encore psychologiquement. C'est un roman "masculin", viril pourrait-on-dire. Il faut lire ce roman, comme un témoignage, en ce moment difficile, plus que pour le sujet qui pourrait rebuter. Le septième livre de Laurent Mauvignier, au style très fort et qui date déjà de 2009. A retrouver sur nos rayons dès la réouverture de la Médiathèque.

En attendant, si ce thème vous intéresse, vous pouvez retrouver les points de vue de la presse de l'époque sur la naissance de l'indépendantisme algérien en allant sur le site Retronews, site de presse de la Bibliothèque Nationale de France (taper "Algérie" dans le moteur de recherche). Pendant la période de confinement, le site donne accès librement et gratuitement (sur inscription) à près de 600 titres de presse publiés entre 1631 et 1950.

  

TOUS LES HOMMES N'HABITENT PAS LE MONDE DE LA MEME FACON

 Hors Normes

 Gilles propose de découvrir l'univers de Jean-Paul Dubois, Goncourt 2019 pour "Les hommes n'habitent pas le monde de la même façon".
C'est un ouvrage excellemment écrit, et qui nous plonge dans l'univers des prisons, et de l'amour, qui semble sauver de tout, car notre héros est pasteur, et après quelques méfaits se retrouve en prison, accompagné de son collègue de chambrée (!), Horton qui purge lui une peine de prison mais pour meurtre. Ce livre nous montre plusieurs lieux, une église ensablée dans les dunes d'une plage...Et l'on découvre, au fil de cet opus, un écrivain animé par un sens aigu de la fraternité et que révolte toute forme d'injustice. Le texte est beau, et l'histoire bien menée.
Si ce roman est dans votre pile à lire... ne passez pas à côté, surtout en cette période, il vous fera vivre quelques moments de détente.

couv JP Dubois

 

Vous pouvez aussi écouter en podcast L'Amérique m'inquiète sur le site de France-Culture, recueil d'articles du même auteur parus dans Le Nouvel Observateur entre 1990 et 2001, proposant un voyage à travers les Etats-Unis dans ce qu'ils ont de plus inquiétant, autour de thèmes comme la mort, la peur, les crimes, les prophètes, les tribunaux, les églises, les prisons et le sexe.

https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-le-feuilleton/lamerique-minquiete-de-jean-paul-dubois